Applications mobile pour smartphones de DRH

Applications mobile DRH

« Big Data », « Digitalisation des RH », en vous tenant au courant de l’actualité au niveau de la gestion des ressources humaines, vous n’avez pas pu passer à côté de ces thèmes récurrents dans les articles et sur les réseaux aujourd’hui. La gestion des RH en France ayant été fréquemment perturbée par la succession des réformes et nouvelles législations ces dernières années, la fonction est souvent jugée « en retard » dans l’utilisation des systèmes informatiques et numériques.

Aussi, commençons en douceur ! Vous êtes un professionnel au service RH et vous disposez d’un Smartphone ? Faites comme un actif sur quatre[1] et utilisez-le à bon escient dans le cadre de vos activités professionnelles ! Nous avons contacté pour vous ces quelques entreprises pour faire le tour des solutions simples et modernes pouvant optimiser votre quotidien de responsable en RH :

 @wisembly, pour optimiser ses réunions.

@EzbeezBee, pour optimiser le recrutement.

@focusrh, pour se tenir à jour.

@thalesgroup, pour votre curiosité dans l’influence du numérique.

NCO, pour lutter contre le chômage et la délocalisation des industries, avec une application intégrant des serious games.

@ADP, pour la transparence de l’information dans l’entreprise.

@UrbansFacility, pour un réseau d’applications mobiles d’entreprise.


@wisembly, une Web-App pour optimiser ses réunions

Wisembly propose une application web, simple et pratique pour optimiser l’efficacité des réunions. Elle peut être testée gratuitement Wisembly.com.

La start-up s’est développée en partant de l’aspect évènementiel en cœur de cible. Leur objectif : libérer la parole. C’est pour cela que Wisembly a développé un accès à une Web-App plutôt qu’une appli spécifique à une plateforme mobile[2]. Lorsque vous prévoyez une réunion, tous les éléments de la réunion sont centralisés sur une plateforme, et peuvent être récupérés, gérés, analysés… Vous pouvez même planifier la réunion, partager les documents associés et diffuser des questionnaires 15 jours à l’avance.

Il faut savoir que les cadres participent à de plus en plus de réunions (3 par semaines en moyenne), et plus celles-ci sont longues, moins ils sont attentifs (63% décrochent en moins d’une heure, 23% dès la 1ere demi-heure ; 81% déclarent s’adonner à une activité sans rapport avec la réunion.[3] C’est compréhensible, les études en psychologie cognitive[4] tendent à confirmer la baisse de la vigilance lorsque l’on reste en « attention partagée », c’est-à-dire que l’on doit faire plusieurs choses à la fois (comme écouter l’intervenant, lire son PowerPoint, prendre des notes, retenir les questions à poser à la fin…). L’application Wisembly cherche ainsi à focaliser l’attention sur le discours de l’intervenant (attention sélective), et à la maintenir (attention soutenue).

Plus besoin de retenir les questions à poser en fin de conférence, la Web-App permet de les noter en temps réel. L’intervenant peut sans interruption, gérer l’interactivité de sa conférence et le flux questions, et répondre directement sur la plateforme, s’il le veut, quand il le veut (même 15 jours après), en fonction de sa présentation.

Le potentiel de Wisembly en fait donc une Web-App dont l’intérêt sera évident pour l’évènementiel, mais aussi pour la communication interne, pour la formation… Allez voir leurs études de cas !

@EzbeezBee, pour optimiser le recrutement

L’ambition de l’application Ezbeez n’est pas anodine : “optimiser l’ensemble des processus de recrutement”, rien que ça ! Le principe : comme sur de nombreux réseaux existants, un espace « employeur » pour poster des annonces, un espace « futurs employés » pour proposer son profil de demandeur d’emploi.

Cependant Ezbeez se démarque par son efficacité et le gain de temps qu’elle entraine (en théorie) : une fois l’offre postée par l’employeur, l’ordinateur valide automatiquement une liste de candidats potentiels à qui elle transmet l’offre dont il est question. Les candidats valident ou non selon s’ils sont intéressés, proposant rapidement à l’employeur une liste de candidats valide. On pourrait trouver une limite dans le nombre de candidats potentiels inscrits sur l’outil, mais rassurons-nous : les jeunes diplômés sont demandeurs, puisque 40 % d’entre eux effectuent déjà des démarches emploi sur leur Smartphone.

Le deuxième point fort de cette application, c’est la double acceptation employeur-employé. Ils peuvent toujours échanger par tchat pour mettre en commun leurs attentes réciproques. Mais une fois que tous deux ont confirmés, en un clic, leur volonté réciproque de travailler ensemble, celle-ci est validée par l’application. Cette dernière programme alors un contrat de travail à valeur juridique reconnue ! De plus, l’application gère automatiquement les flux administratifs tels que les déclarations pôle Emploi, bulletins de paie, etc…

Cela constitue donc un moyen efficace pour un recrutement rapide. Un bémol : avec cette application nous faisons un pas de plus vers la dépersonnalisation du processus de recrutement. De plus, elle s’adresse également à un public restreint, habitué aux technologies numériques. Plusieurs questions restent donc en suspens, même si l’application peut être des plus pertinentes pour recruter sur des postes soumis à un fort Turn-Over.

@focusrh, pour se tenir à jour

Rien ne remplacera une bonne veille active sur les réseaux via Twitter, Tumblr, Scoop It, Linkedin, etc… Cependant pour les habitués du site d’information Focus RH, dédié aux actualités et évolutions des RH, l’application mobile développée et lancée en 2014 présente un certain intérêt. Disponible sur l’App Store et Google Play, l’application est gratuite et permet d’avoir un accès rapide à l’information et aux évènements proposés par le site. Ce dernier proposait déjà un annuaire de référence pour mettre en relations les professionnels avec les « bons prestataires », et une collection d’ouvrages qui retiendra l’attention des étudiants et professionnels en RH souhaitant approfondir leurs connaissances dans la discipline.

@thalesgroup, pour votre curiosité dans l’influence du numérique

Thales, leader mondial des hautes technologies pour les marchés de la défense et de la sécurité, de l’aérospatial et du transport, a annoncé en 2013 le lancement de son application de géolocalisation en réalité augmentée (RA) pour Smartphone. L’appli Thales World 4 U, téléchargeable gratuitement sur l’App Store et Google Play, permet d’optimiser à la fois le recrutement et l’attractivité de l’entreprise, dans les 56 pays où celle-ci s’est implantée.

Tout étudiant en psychologie sociale s’étant intéressé à la Captologie (Fogg, B.J., 2002), la science des technologies numériques comme source d’influence[5], trouvera le principe relativement pertinent : L’utilisateur de Thales World 4 U peut, en filmant son environnement, déclencher l’apparition d’escamots, de fenêtres (comme des pop-ups) sur son Smartphone, lui indiquant des informations sur les lieux filmés, ainsi que les solutions et offres d’emplois Thales disponibles dans les lieux filmés.

Si vous vous intéressez aux moyens de développer l’attractivité de l’entreprise via les nouvelles technologies, lisez quelques textes sur la Captologie, et jetez un œil à Thales World 4 U !

NCO, pour lutter contre le chômage et la délocalisation des industries, avec une application intégrant des serious games

Les serious games ou « jeu sérieux » sont depuis peu, utilisés comme un véritable levier de recrutement, de formation, et au sens large, de gestion RH. On en trouve de toutes sortes, comme celui d’EDF pour apprendre aux managers à conduire les entretiens de progrès, ou celui d’OPCALIA, pour s’entrainer à passer des entretiens professionnels…

NCO, “Nouvelle Chance pour l’Orientation”, une appli pédagogique et ludique, a été imaginée et élaborée en partenariat par les sociétés aquitaines Neomades et Tiki Move, et plusieurs instances régionales, dont pôle emploi, la mission locale, des apprentis et leurs tuteurs d’entreprise, un lycée professionnel et plusieurs lycéens.

L’objectif était de rompre un paradoxe : la difficulté pour les entreprises industrielles à recruter en cette période de chômage pourtant critique. Pour l’instant l’application ne permet de recruter que pour les métiers de la fonderie. Pour autant, aux vues des résultats obtenus à l’aide du serious game, le conseil régional souhaite le « décliner à une cinquantaine d’autres métiers industriels du territoire » selon Catherine Veyssy, vice-présidente du conseil régional d’Aquitaine chargée de la formation[6].

@ADP, pour la transparence de l’information dans l’entreprise

ADP propose déjà plusieurs solutions de gestions RH aux entreprises, gestion de la paie, des temps de travail, activités… Au 1er Janvier 2014, son application mobile compte plus d’un million de téléchargements sur iTunes et plus de 450 000 sur Google Play[11]

Native dans certaines solutions RH d’ADP, l’appli mobile permet à tous les salariés, à tout instant, d’avoir accès à leurs données RH, à jour, concernant leur paie, leurs absences, l’actualité et l’annuaire de l’entreprise,… en bref, toutes les données gérées par ADP auxquelles l’entreprise aura choisi de donner un libre accès. C’est l’outil par excellence dans une démarche visant à proposer à ses salariés un Bilan Social Individuel, pratique qui fera prochainement l’objet d’un article à part entière sur LaborAgora. Au-delà, elle permet également aux managers de gérer les congés de leurs effectifs directement via leur Smartphone, et de communiquer directement des informations précises de l’entreprise.

@UrbansFacility, pour un réseau d’applications mobiles d’entreprise

Spécialiste des systèmes d’information depuis 2005, la société Urbans propose aujourd’hui la gamme d’applications mobiles « U-APPS ». Concrètement, l’offre se décline en plusieurs applications par métiers (U-SALES pour les commerciaux, U-TECHS pour les techniciens…) organisés autour d’un connecteur les reliant au système d’information, pour permettre de gérer des informations en situation de mobilité.

Selon Gassian SERRE, attaché commercial d’Urbans, la force de l’application est avant tout sa capacité d’adaptation. En effet, l’entreprise a pour ambition de pouvoir l’adapter à tous les métiers. Si elle est aujourd’hui utilisée pour gérer des ventes, des interventions, planifier des rendez-vous… elle pourrait théoriquement s’adapter à d’autres besoins, comme la gestion de vagues d’entretiens d’évaluations, à partir de référentiels de compétences, avec une application par manager, et un portail collaboratif pour permettre aux RRH de garder un œil sur l’ensemble des process.

Pour finir, nous vous avons présenté plusieurs applications, peut-être avez-vous également d’autres systèmes complexes en place dans vos entreprises, aussi avec la multiplication de ces outils, Urbans offre un service des plus pertinents en tant que spécialiste du dialogue des systèmes d’information avec U-DSI. La solution permet en effet de faire circuler des informations entre les différents logiciels et applications d’une même entreprise.

Reste à vendre à la direction l’utilisation d’applications mobile dans l’entreprise ! Aussi Hervé Schluraff, Directeur Commercial et Marketing d’Urbans a pensé à rédiger un article pour vous aider à justifier le retour sur investissement de ces solutions : https://www.linkedin.com/pulse/comment-calculer-le-roi-des-applications-mobiles-pour-herve-schluraff


Si vous avez ou connaissez d’autres applications mobile utiles aux professionnels et RRH pour innover et développer le travail, n’hésitez pas à les partager avec nous !


[1] Mesnis, D. (2012). La mobile RH va s’imposer. Etes-vous prêt ? Journal du net – l’économie demain.

[2] Choisir entre Web-App ou Appli spécifique à une plateforme

[3] Nicolet, S. (2015). Les cahiers Lamy du DRH, N°219 ; 40-44

[4] Goldstein, S. & Goldstein, M. (1990). Managing attention disorder in children. A guide for practitioners. Wiley, John Wiley & Sons, Toronto

[5] Fogg, B.J. (2002). Persuasive Technology: Using Computers to Change What We Think and Do, Morgan Kaufmann Publishers.

[6] César, N. (2014). L’aquitaine cherche à redorer l’image de l’industrie auprès des jeunes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>